Théâtrales

Les journées théâtrales 2018

Les représentations des journées théâtrales approchent !

Cher public et chers fidèles spectateurs, nous pouvons enfin vous donner les dates officielles de nos représentations du mois de Juin 2018.
Les vendredi 1 juin, samedi 2 juin et dimanche 3 juin,  n’oubliez pas de nous consacrer une, deux ou trois soirées pour votre plus grand plaisir !

L’atelier des enfants et adolescents vous accueillera dès 18h30 pour vous régaler avec deux pièces hautes en couleurs.

  • Atelier « Enfants » : « Le Fantôme de Canterville » adapté d’ un conte d’Oscar Wilde.

Tous les soirs, le fantôme de Canterville erre dans les couloirs du château de ses ancêtres à la recherche d’humains à effrayer !
Jusqu’au jour où s’installe une famille américaine Les Otis : des humains pas effrayés du tout.
Entre les moqueries des parents et les plaisanteries des enfants qui s’amusent à lui jeter des coussins à la tête en riant, le pauvre fantôme en voit de toutes les couleurs… et cherche à se venger.
Mais comment continuer à hanter un manoir quand les nouveaux habitants persistent à ne pas avoir peur ?

« Il faut viser la lune, parce qu’au moins, si vous échouez, vous finirez dans les étoiles  » d’ Oscar Wilde.

  • Atelier »Ados » : « Le silence est reporté jusqu’à nouvel ordre … »

Un parc, des rencontres, le temps qui passe, l’espoir et l’énergie des adolescents qui mettent en scène leurs interrogations, leurs revendications ainsi que leurs rêves
Avec des répliques tantôt cinglantes, percutantes, touchantes, crues ou poétiques, ils entendent chambouler l’ordre préétabli des choses et donner voix à ceux qui ne l’ont que très rarement : personnes âgées, immigrés ou adolescents des cités ou des campagnes isolées.
Tantôt mélancoliques ou jubilatoires, absurdes ou graves, ces moments de vie pleins d’espoir jouent avec les genres, la langue et les conventions dramatiques pour interroger notre société actuelle .

  • Puis à 21h00 venez nombreux découvrir « Posthumes histoires … »

Bienvenue à Moret- sur- Raguse.
Vous poussez la grille rouillée du cimetière, le gravier crisse sous vos pas, et vous vous dirigez vers les tombes qui vous appellent.
Voici tout un petit monde de l’ombre qui se met à se raconter, à râler, à ruminer ses histoires pour jeter peu à peu une lumière singulière sur la vie d’un village.
Ces morts nous racontent leurs joies, leurs amours, leurs conflits, leurs regrets, leurs doutes, parfois leurs obsessions… Et ce n’est pas parce qu’ils sont morts qu’ils n’ont rien à dire !
Au contraire… Irrespectueux, drôles ou touchants, jeunes ou vieux, amoureux ou obsédés… Ils ont vécu la vie.
Vécu la vie et vécu la mort…

Ces monologues écrits pour le théâtre, réadaptés par nos comédiens et nos comédiennes, sont un travail sur le nombre et la mémoire, la petite mémoire fragile d’une multitude de voix qui s’inscrivent dans l’histoire d’une communauté (village symbolique inventé de toutes pièces…)
Il s’agit, dans l’accumulation des habitants du cimetière de Moret-sur-Raguse, d’entendre la singularité de chacun, sa langue propre qui, surgie d’outre-tombe, par-delà les corps, fait résonner en nous, notre monde…
L’Atelier, Juin 2018.

Journées Théâtrales 2018
Journées Théâtrales 2018